Forget-Major

C'est une jeune famille varennoise que nous venons présenter ici. Il y a bien eu des Forget qui ont habité Varennes avant nous et quoique n'étant pas varennois de souche, nous pouvons dire que, depuis 1982 que nous y habitons, nous le sommes devenus de coeur à tout le moins et nous souhaitons qu'au cour des ans, ce sentiment d'appartenance ira croissant, puisque notre famille compte deux enfants nés ici.

FamilleForget-Major1989   Jean-Pierre Forget (45ans), Danielle Major (44 ans),
                                                                leur fils Simon (7ans) et Philippe (3ans).

Jean-Pierre, né le (contemporain), de la paroisse Ste-Gertrude de Montréal-Nord, fils de Roger et de Cécile Lafrance et aîné d'une famille de huit enfants, épouse le (contemporain) en la paroisse Ste-Yvette de Montréal, Danielle Major, née le (contemporain) à Rosemont dans la paroisse Ste-Philomène Danielle est la fille de Maurice et de Denise Savignac, elle est aussi l'aînée d'une famille de trois enfants.

De leur union naîtra Geneviève le 21 mai  qui sera baptisée le 24 mai et confirmée le 1er juin avant de décéder le 2 juin de la même année. Elle sera inhumée au cimetière St-François d'Assise à Montréal. À Varennes naîtra Simon le (contemporain), il sera baptisé le (contemporain) à la paroisse Ste-Yvette de Montréal. Enfin, Philippe naîtra le (contemporain) et sera baptisé le (contemporain) ici même à Varennes par René Désourdy, curé.

Jean-Pierre travaille depuis 1977 pour la compagnie Pratt et Whitney et y occupe la fonction de superviseur au contrôle de la qualité. Danielle, infirmière, travaille pour sa part à l'hôpital St-Michel depuis 1974.

Jean-Pierre et Danielle sont des gens qui s'intéressent à la vie de la communauté. Ils suivent avec intérêt l'évolution de certains dossiers municipaux. Au sein d’une petite équipe, Danielle oeuvre surtout auprès des enfants; il y a l'animation de la Petite église et aussi du bénévolat à l'école. Leurs enfants, bien qu'ils soient encore jeunes, participent également aux activités de leur milieu. Ils vont chercher une croissance spirituelle à la Petite église. Tous les deux suivent aussi des cours avec le Club de patinage artistique de Varennes. Simon, a aussi en 1989 fait honneur à l'école Labarre en remportant à l'échelon provincial le premier prix au niveau de la première année au concours international de dessin, ayant pour thème cette année-là: "J'aime les animaux". Ce prix a contribué à le motiver pour développer son sens artistique qu'il continue de mettre à profit dans ses dessins.

Nous cheminons présentement avec Simon pour la préparation du sacrement de l'Eucharistie car nous voulons entretenir et transmettre à nos enfants la grâce de la foi. En tant que parents, nous songeons aussi à des démarches futures pour participer à la préparation des sacrements chez les jeunes puisque, pour nous, l'Église de Jésus-Christ est essentielle dans notre démarche quotidienne et ne peut être remplacée par d'autres institutions pour ce qui est de comprendre le sens de l'amour, de l'acceptation et la compréhension de l'être humain comme créature signifiante.

Si nous avons voulu participer à ce projet de rédaction, c'est en pensant à nos enfants.

Présentement, en 1990, notre famille compte quatre membres mais nous espérons que, dans plusieurs années, nos descendants seront nombreux en cette ville et cette paroisse que nous chérissons et qu'ils seront heureux de lire quelques lignes concernant leur famille et d'y trouver une façon de se ressourcer.

BlasonForget   Armes des Forget décrites dans l'Armorial général de Rietstap.

 = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

(référence: album souvenir du tricentenaire de la paroisse Sainte-Anne de Varennes, 1692-1992)