La Saline

La Saline a été une industrie produisant de l'eau minérale nommé
<<Vee de Vee>> exploité par la compagnie Charles Gurd & Co.ltd de Montréal.
Encore active en 1944.

Bien avant, sur ce même terrain un orphelinat était tenu par les Soeurs Grises (1859).
Par la suite un hôtel ou station estival ont été tenu au même endroit (1870).

(référence deuxième partie pages 33 à 36 monographie géographique de Varennes par Benoit Brouillette 1944).

 = = = = = = = =
Rapport géologique sur deux sources salines à Varennes.

Varennes. Les deux sources salines de Varennes surgissent à travers les argiles qui recouvrent le terrain d'Utica ou la base de la
formation de Hudson River, et appartiennent à la troisième classe. Elles
sont situées à environ un mille et demi au-dessous de l'église, non
loin du St. Laurent, et sont à environ 100 perches l'une de l'autre.
Celle qui est dans la maison est connue sous le nom de la source
gazeuse, à cause de la grande quantité de gaz hydrogène carburé qu'elle
dégage. Ce gaz était autrefois recueilli dans un réservoir, et employé à
l'éclairage de la maison. Celle du dehors est connue sous le nom de la
source saline, et c'est principalement
celle-là dont on se sert pour boire. Elle dégage de temps à autre
quelques bulles d'hydrogène carburé, et fournit de deux à trois gallons
d'eau par minute. La température de la source saline, le 27 Novembre 1847, était de 57° F., et celle de la source
gazeuse seulement de 40°, l'air étant à 19°. Le 18 Octobre 1848, l'air
étant à 44°, la sour.ee saline était à
47°-5 et la source gazeuse à 450,5.
Tandis que la première source, bien que découverte, ne gèle presque
jamais, on dit que l'eau de la seconde se remplit de glace en hiver. La
différence peut être due en partie à une plus petite quantité d'eau dans
la source gazeuse, la rendant plus sujette à être affectée par l'influence atmosphérique. D'un autre côté, on peut supposer que le
dégagement et la raréfaction d'un grand volume de gaz hydrogène carburé,
sortant d'un état de compression des couches au-dessous, peut diminuer
la température de l'eau de la source gazeuse, d'où le gaz s'échappe
constamment. On donne les analyses de ces deux eaux à la table III, 4 et
5.
(référence Commission géologique du Canada 1863, Sir William E. Logan )

Rapport géologique